dimanche 31 janvier 2010

La malédiction du plastique

Je partage avec vous ce reportage passionnant diffusé sur Arte.

Comment faire face à la menace écologique que font peser les déchets plastiques ? Un tour du monde à la fois loufoque et très documenté.

Villes et campagnes, montagnes et déserts, rivières et fonds sous-marins : les déchets de plastique ont tout envahi. Alors que ce matériau n'existe que depuis un siècle, il polluera encore notre environnement dans plusieurs milliers d'années. Le constat est alarmant, mais une prise de conscience commence à se faire à l'échelle mondiale. Non seulement il importe de fabriquer moins d'objets, contenants et emballages en plastique, mais leur recyclage pourrait être amélioré. Des entreprises proposent désormais des solutions alternatives. Les stylistes s'y mettent et proposent des éléments de décoration, des robes et des accessoires en plastique recyclé ! Il serait aussi possible de fabriquer des matériaux ayant les mêmes vertus que le plastique mais biodégradables, en utilisant des végétaux. Du bioplastique, en quelque sorte. Un passionnant périple où alternent images choc (le garbage patch dans l'océan Pacifique, les décharges indiennes à ciel ouvert, les plages de Hawaii...) et paroles d'experts.

Vous pouvez visualiser ce documentaire poignant en 4 parties : ici, ici, ici et
---

2 commentaires:

BlogPack - L'emballage à la loupe... a dit…

"Il serait aussi possible de fabriquer des matériaux ayant les mêmes vertus que le plastique mais biodégradables, en utilisant des végétaux. Du bioplastique, en quelque sorte"...

d'une part, attention à ne pas faire l'amalgame entre les termes BIOPLASTIQUE et PLASTIQUE BIODEGRADABLE...

Les Bioplastiques ne sont pas forcément biodégradables, leur intérêt provient essentiellement de leur caractère renouvelable car fabriqué à partir de végétaux (mais, blé, canne à sucre, fibres naturelles)
alors que certains plastiques d'origine pétro-chimique sont dits "bio-dégradables" par les industriels, en fait ils se fragmentent en de multiples particules microscopiques sous l'effet de la chaleur et des UV... la pollution visuelle disparait mais quant est il de la sédimentation des particules et de leur absorption dans la chaine alimentaire?
J'ai d'ailleurs vu un reportage très intéressant à ce sujet dans l'emission Thalassa sur TV5: emission du 21 janvier intitulée "ocean de plastique" (une video que vous trouverez peut être sur You Tube..)


Par ailleurs, je pense que l'information, la prévention et l'incitation au recyclage à la fois des citoyens et des entreprises sera la clef pour une gestion efficace des déchets et une réduction visibles des déchets ultimes (non recyclés). L'écoconception et l'optimisation des emballages sera aussi la clef d'un changement durable.

AL
http://blogpackaging.blogspot.com

Gaelle Janssens, Fost Plus a dit…

Attention à ne pas faire l'amalgame entre les propriétés du plastique qui lui permettent (et c'est d'ailleurs ce qu'on lui demande) d'être très résistant et léger et les personnes qui jettent leurs emballages dans la nature. Des actions contre les incivilités et pour une gestion encadrée des déchets seraient beaucoup plus efficace pour l'environnement que l'interdiction d'un matériau qui présente beaucoup d'avantages pour de nombreux produits.